dim. Jan 19th, 2020

Cameroun:Ni John Fru Ndi aux Etats Unis

Depuis avril 2019, le chairman du Social Democratic Front est victime des d’enlèvements des séparatistes dans le Nord-Ouest. Le premier enlèvement survenu le 27 avril 2019 a été perpétré alors qu’il rentrait des obsèques d’un de ses député, mais le chairman fut libéré quelques heures plus tard.Quelques mois plus tard, pensant être au calme dans sa demeure, il fut victime d’un second enlèvement le vendredi 28 juin de la même année.

Ni John Fru Ndi avait été enlevé dans les environs de 15h30 à son domicile. Et au vue de tous ces hauts et bas, le chairman a bien voulu démontrer son zèle légendaire en encourageant son parti à se présenter au double scrutin de cette année.Chose qui a été respecté mais l’âge et le poids du temps nous rattrape toujours et depuis le weekend passe, le chairman du SDF se serait rendu au pays de l’oncle de Sam dans le but de recevoir des soins appropriés car d’après des sources, la sante du chairman se serait gravement détériorée.

D’après le journal le bled.com, son état de sante se serait détérioré à cause des kidnappings à répétition des combattants sécessionnistes. Malgré cela, le Président du parti de la balance ne s’est pas empêché de proférer des accusations contre le parti au pouvoir RDPC avant de quitter le pays car selon lui, les attaques à répétitions des candidats du SDF seraient causées par le RDPC dans le but d’éliminer son parti de la carte car étant le parti d’opposition, le parti au pouvoir n’aimerait pas avoir des concurrents.

     Affaire à suivre de très prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous les avez manqué

Pin It on Pinterest

Share This